FAQ

Inscription et frais d’inscription

Comment s’effectue la demande d’inscription à une formation ?

La demande d’inscription à un cycle de formation se fait directement en ligne.

Il convient de noter que l’inscription du candidat n’est définitive qu’après avoir reçu une confirmation d’inscription par l’ENEPS (notamment après paiement des frais d’inscription).

Quel est le montant des frais d’inscription pour les différentes formations ?

Les frais d’inscription s’élèvent en principe à 125 EUR pour la formation entière du cycle inférieur (module général et spécifique), à 230 EUR pour la formation entière du cycle moyen (module général et spécifique) et à 300 EUR pour la formation entière du cycle supérieur. Ces montants peuvent cependant varier selon la formation et le niveau de la formation choisie. Les frais d’inscription correspondants sont affichés sur le site internet et visibles au candidat qui souhaite s’inscrire.

Comment le paiement est-il effectué ?

Suite à son inscription à une formation donnée, le candidat obtient une lettre de l’ENEPS, soit par voie électronique, soit par voie postale. Cette lettre contient le numéro de compte de l’ENEPS, ainsi qu’une référence à indiquer pour effectuer le paiement en question. Le cas échéant, pour des formations prévues pendant une journée entière, les frais d’inscription incluent le déjeuner.

Y a-t-il des possibilités de remboursement ?

Dans l’hypothèse où le candidat a payé les frais d’inscription, mais ne se présente pas à la formation, il n’a droit à aucun remboursement de ses frais d’inscription. Cependant, deux exceptions peuvent donner droit au remboursement le cas échéant :

  • La présentation d’un certificat médical par le candidat pour toute la durée de la formation ;
  • L’annulation de la formation par l’ENEPS pour des raisons indépendantes de sa volonté.

Le remboursement est alors effectué sur le compte bancaire du candidat.

Organisation des formations

Comment est-ce que les différents cycles sont composés ?

Chaque formation est en principe composée comme suit :

  • d’une partie commune, enseignant des compétences communes aux différentes disciplines sportives ou spécialisations ;
  • d’une partie spécialisée relative aux compétences spécifiques des différentes disciplines sportives ou spécialisations ;
  • d’une partie théorique et pratique, cette dernière étant composée d’un dossier de stage et d’un examen pratique. 

Quelle est la séquence des différents modules ?

En principe, la partie commune se fait avant la partie spécialisée. Cependant, pour des raisons d’organisation ou de disponibilités, il peut arriver que la partie spécialisée soit réalisée avant la partie commune.

Au cours de la formation de base, la partie pratique ne peut se faire qu’après la réussite de la partie commune et de la partie spécialisée. A partir de la formation moyenne, la partie pratique peut se faire simultanément à la partie spécialisée.

En cas de chevauchements de calendrier entre la partie commune et la partie spécialisée d’une discipline sportive donnée, la partie spécialisée prévaut en tout état de cause. Le candidat est alors invité à suivre la partie commune à une autre date. 

A quoi correspondent les niveaux « LUXQF1 / LUXQF2» ?

Des cycles préliminaires « Kids / Initiation » peuvent être organisés en coopération avec les fédérations sportives avant la formation de base. Les frais d’inscription pour ces formations s’élèvent le cas échéant à 50 EUR. 

Est-ce que la présence est obligatoire ?

Oui. La présence des candidats aux cours organisés est obligatoire (100%).

ENEPS

École nationale de l’éducation physique
et des sports

66, rue de Trèves
2630 Luxembourg
Luxembourg

Tél. :  +352 247-83400
Email : eneps@sp.etat.lu 

Itinéraire vers :  École nationale de l’éducation physique et des sports

Annuaire

Formations continues

Est-ce que les formations continues sont obligatoires ?

Oui, pour les détenteurs de brevets d’Etat ou de brevets, désireux à se soumettre aux formations continues afin de renouveler la validité de leur licence ENEPS. 

Endéans quel laps de temps des formations continues doivent être effectuées ?

Les licences ENEPS ont une durée de validité limitée dans le temps, à savoir des cycles de trois ans. Les cycles de trois ans commencent le 1er janvier de l’année N et se terminent le 31 décembre de l’année N+2.

Par dérogation à ce principe, le premier cycle de trois ans commence le jour de l’établissement de la licence ENEPS (année N) et se termine le 31 décembre de l’année N+3. 

Combien de formations continues faut-il effectuer par cycle de trois ans ?

Le candidat souhaitant prolonger la durée de validité de sa licence ENEPS doit suivre 24 unités de formation continue endéans un cycle de trois ans. 

Que se passe-t-il lorsque je n’ai pas effectué 24 unités de formations ?

Dans l’hypothèse où la validité de la licence ENEPS est venue à échéance avant que le titulaire n’ait accompli les 24 unités de formation continue requises endéans le cycle de trois ans, la licence ENEPS n’est alors plus valable et active. 

Est-ce que mon brevet ou brevet d’Etat perd sa validité lorsque je n’effectue pas de formations continues ?

Non, le brevet d’Etat étant délivré « à vie ». 

Comment puis-je m’organiser pour effectuer mes formations continues ?

Le candidat est libre d’organiser son cursus de formation continue, sous réserve de l’offre, à sa meilleure convenance. De ce fait, il peut effectuer les 24 unités de formation endéans trois jours d’affilé, pendant une année, mais aussi les étaler sur les trois années prévues.

Est-ce que je dois obligatoirement effectuer mes formations continues à l’ENEPS ?

Non. Des formations continues peuvent être suivies auprès d’autres instituts de formation luxembourgeois ou étrangers et être reconnues comme formation continue par l’ENEPS sous certaines conditions. La demande doit en être faite préalablement. 

Est-ce que des formations du niveau supérieur valent formation continues du niveau inférieur ?

Oui. Les formations du niveau supérieur valent formation continue au niveau inférieur. A titre d’exemple, un candidat qui suit une formation initiale de niveau LUXQF 4 ne doit pas en plus suivre les 24 unités de formation continue pour valider sa licence ENEPS de niveau LUXQF 3, mais la formation initiale LUXQF 4 vaut formation continue LUXQF 3.  

Procédure d’homologation

Quels diplômes sont susceptibles d’être homologués par l’ENEPS ?

Des diplômes délivrés par des institutions nationales ou étrangères sont susceptibles d’être homologués à des brevets d’Etat. Une éventuelle homologation ainsi que son niveau sont fonction des contenus enseignés et du nombre d’heures effectué. Un élément indispensable à une homologation constitue l’accomplissement d’un examen pratique lors de la formation d’origine. Ainsi, aucun diplôme luxembourgeois ou étranger ne peut être homologué sans conditions à un brevet d’Etat s’il n’a pas fait l’objet d’un examen pratique.

Un diplôme homologué a la même valeur qu’un brevet d’Etat, sans pour autant porter le titre « brevet d’Etat ».     

Quelles informations et quels documents doivent être fournis à l’ENEPS pour l’obtention d’une homologation ?

Afin de pouvoir procéder à l’homologation d’un diplôme étranger, l’ENEPS a besoin au moins des pièces et informations suivantes :

Formulaire dument rempli (téléchargeable dans la rubrique « Formulaires ») ;

  • Copie d’une pièce d’identité en cours de validité ;
  • Curriculum vitae sportif, c’est-à-dire reprenant les différentes stations de la vie d’entraîneur;
  • Copie du/des diplômes pour le(s)quel(s) une équivalence est sollicitée ;
  • Copie du/des relevés des notes énumérant précisément les matières enseignées ;
  • Toute autre information utile apportant des renseignements sur les cours suivis et les formations effectuées.

L’ENEPS se réserve le droit de requérir tout document ou information supplémentaire, notamment en tenant compte des spécificités des réglementations d’une fédération sportive agréée donnée, nécessaire pour pouvoir apprécier le contenu et le nombre d’unités de formation déjà suivies dans le cadre de la formation à l’étranger. L’avis de la fédération sportive agréée concernée peut toujours être demandé.

A quelle adresse ces informations et documents doivent-ils être envoyés ?

Les informations et documents sont à envoyer par voie électronique à l’adresse suivante :

homologations@sp.etat.lu.

Ces informations et documents peuvent également être envoyés par voie postale à l’adresse suivante :

Ecole Nationale de l’Education Physique et des Sports
Service des homologations
66, rue de Trèves
L-2630 Luxembourg

Quelles langues sont admissibles ?

Les diplômes étrangers soumis à l’ENEPS pour homologation, ainsi que tous les documents et informations à l’appui, doivent être traduits dans une des trois langues officielles du Grand-Duché de Luxembourg, à savoir le français, l’allemand ou le luxembourgeois. Des traductions en anglais sont également admissibles. Toutes les traductions doivent être faites par des traducteurs assermentés.

Est-ce que tous les dossiers sont traités ?

Des dossiers incomplets ne sont pas traités tant qu’ils ne sont pas complets.

De même, des dossiers qui ne sont pas accompagnés d’une traduction ne sont pas non plus traités avant que la traduction ne soit fournie.

Un dossier incomplet est retourné au demandeur, qui peut le renvoyer à l’ENEPS pour traitement dès qu’il est dument complété. 

Que se passe-t-il lorsqu’une homologation ne peut pas être accordée ?

Lorsqu’une homologation ne peut pas être accordée en raison d’un nombre insuffisant d’heures accomplies ou de contenus pas concordants avec le brevet d’Etat luxembourgeois en question, le candidat est invité à suivre la formation initiale organisée par l’ENEPS. Des dispenses de certains cours peuvent cependant lui être accordées sur base des informations fournies, soit en relation avec le module général, soit en relation avec le module spécifique. Concernant ce dernier, l’avis de la fédération sportive agréée concernée peut être sollicité.

Reconnaissance des formations dans le domaine du sport

Quelles formations dans le domaine du sport sont reconnues par l’Etat ?

Seules les formations des cadres techniques et administratifs des fédérations et sociétés sportives, des animateurs des activités sportives de loisir et des animateurs de groupes déterminés et spécifiques organisées par l’ENEPS, le cas échéant en collaboration avec le mouvement sportif, sont sanctionnées par des brevets d’Etat, délivrés par le ministère des Sports. Il convient de noter que les cadres techniques comprennent les entraîneurs, mais aussi les juges et arbitres des différentes disciplines sportives.

Est-ce que des formations dans le domaine « fitness » peuvent donner lieu à une homologation par l’ENEPS ?

Oui. Des formations organisées par des organismes (luxembourgeois ou étrangers) autres que l’ENEPS peuvent donner lieu, en fonction des contenus et des volumes horaires enseignés, ainsi que des examens et stages pratiques effectués, à des homologations ou des dispenses de cours . Le niveau de l’homologation éventuelle ou l’étendue des dispenses éventuelles est donc fonction des contenus et volumes horaires enseignés, ainsi que d’un examen pratique accompli.

Est-ce que des formations professionnelles ou études universitaires dans le domaine du sport peuvent donner lieu à une homologation par l’ENEPS ?

Oui. Des formations professionnelles ou études universitaires dans le domaine du sport, accomplies au Luxembourg ou à l’étranger, justifiant d’une formation approfondie dans la discipline sportive en question au cours de leurs études et d’une pratique comme entraîneur, peuvent donner lieu à des homologations ou des dispenses de cours. Le niveau de l’homologation éventuelle ou l’étendue des dispenses éventuelles est fonction des contenus et volumes horaires enseignés, ainsi que des examens et stages pratiques effectués.   

Est-ce qu’une formation suivie à l’étranger peut donner lieu à un brevet d’Etat luxembourgeois ?

Non. Une formation suivie entièrement et finalisée avec succès dans un établissement ou institut de formation étranger est sanctionnée par le diplôme décerné par cet établissement ou institut. Le candidat peut ensuite demander une homologation auprès de l’ENEPS.

Si le candidat a commencé la formation à l’étranger sans pour autant la terminer, des dispenses lors d’une formation ENEPS peuvent être accordées pour les modules déjà suivis à l’étranger. Dans ce cas, le candidat est tenu de compléter la formation au Luxembourg par les modules manquants et les examens requis.

Est-ce que des formations suivies en ligne / à distance auprès d’un autre organisme de formation peuvent être reconnues par l’ENEPS ?

Même si les formations organisées par l’ENEPS le sont majoritairement sous forme de cours « présentiels », la méthode d’enseignement n’est pas décisive pour l’attribution d’une homologation ou non. Ce qui est décisif sont les contenus et volumes horaires enseignés, qui doivent correspondre aux cours organisés par l’ENEPS. Toutefois, au vu de l’importance de la partie pratique des formations et du fait que les compétences didactiques et méthodologiques ne peuvent pas uniquement être abordées de façon théorique, aucun diplôme étranger ne peut être reconnu au Luxembourg s’il n’a pas fait l’objet d’un stage et d’un examen pratique au cours de la formation initiale.

Ceci n’empêche pas pour autant l’ENEPS d’organiser certains cours/modules en ligne.

Est-ce qu’il faut obligatoirement suivre une formation organisée par l’ENEPS pour pouvoir intervenir comme entraîneur d’une discipline sportive ou comme entraîneur de fitness ?

Il est fortement recommandé, dans une optique de qualité de l’entraînement et de sécurité des participants, de suivre une formation d’entraîneur ou d’animateur de sport loisir organisée par l’ENEPS, même si une telle formation n’est pas indispensable en pratique pour pouvoir intervenir dans le domaine en question, les professions du sport ne constituant, à l’heure actuelle, pas un domaine réglementé.

Les clubs sportifs peuvent cependant être amenés à encourager leurs membres à suivre des formations d’entraîneur afin de pouvoir bénéficier du « subside qualité + » introduit par le règlement grand-ducal modifié du 23 décembre 2016 concernant les subsides accordés aux clubs sportifs affiliés auprès d’une fédération sportive agréée.  

Y a-t-il au Luxembourg, à côté de l’ENEPS, d’autres organismes de formations dans le domaine du sport reconnus par l’Etat ?

Certains organismes promeuvent les formations organisées par eux dans le domaine du fitness, en faisant référence à une reconnaissance étatique par un Ministère donné. Il peut ici s’agir de publicité trompeuse telle que définie à l’article 5 de la loi modifiée du 23 décembre 2016 sur les ventes en soldes et sur trottoir et la publicité trompeuse et comparative, induisant en erreur ou susceptible d’induire en erreur les consommateurs. Il convient de nuancer entre une autorisation d’établissement et une validation de programmes de formation.

Ces organismes risquent de s’exposer dès lors aux sanctions, y compris pénales, prévues par ladite loi. 

Remise des brevets d’Etat

Comment les brevets d’Etat sont-ils remis aux candidats ?

Les brevets d’Etat sont décernés aux candidats ayant réussi la formation lors d’une remise officielle en présence du ministre ayant dans ses attributions le sport. Cette remise des brevets d’Etat a lieu une fois par an (généralement en septembre) et les candidats y sont invités par voie de courrier.

Concept du développement à long terme des athlètes : LTAD – Lëtzebuerg lieft Sport

Que signifie LTAD ?

LTAD est l’abréviation de « Long Term Athlete Development ». Il s’agit d’un concept développé au Canada qui analyse et illustre les différentes étapes d’une vie sportive, tout en plaçant l’athlète au centre du développement.

Pourquoi le Luxembourg a-t-il opté pour un concept canadien ? Comment le Luxembourg compte-t-il appliquer ce modèle ?

Bien qu’il existe d’autres concepts, le Luxembourg a opté pour le concept mis en œuvre au Canada, qui prend en compte toutes les facettes du sport et place le développement de l’athlète au centre. Ce concept est censé être adapté au cadre sportif luxembourgeois, ainsi qu’aux spécificités de nos fédérations et de leurs disciplines sportives.

Plus d’informations quant au concept canadien sont disponibles sur https://sportforlife.ca

Pourquoi le sport luxembourgeois a-t-il besoin d’un tel concept cadre ?

Afin d’établir systématiquement un tel concept dans le sport, le mouvement sportif luxembourgeois et ses fédérations ont besoin d’une stratégie qui poursuit des objectifs à court, à moyen et à long terme. Ceci est facilité lorsque la politique, les fédérations, les entraîneurs, les sportives, les sportifs et leur environnement œuvrent tous dans le même sens et parlent tous « le même langage », basé sur le concept cadre du LTAD.

Quels objectifs le sport luxembourgeois poursuit-il avec un tel concept cadre ?

Parallèlement aux objectifs concernant le sport de haut niveau, LTAD cible également la société au sens large. Une population saine, active tout au long de la vie, pratiquant du sport et agissant dans le milieu sportif à différents niveaux est un des objectifs majeurs de ce concept cadre.

Quels sont les piliers du LTAD ? Sur base de quels principes LTAD fut-il développé ?

22 facteurs-clés ont été identifiés et regroupés en 3 catégories pour mieux illustrer la complexité du développement à long terme dans le sport : 7 facteurs personnels, 8 facteurs organisationnels et 7 facteurs systémiques.

Comment mettre en pratique ce concept dans les différentes fédérations sportives ?

Chaque discipline sportive possède un profil d’exigences spécifique et différents facteurs-clés de la performance. Suivant chaque profil, LTAD doit être revu et adapté. Les principes de base des sciences de l’entraînement forment le savoir fondamental de chaque concept. L’engagement d’experts, la production de matériel didactique ainsi que de matériel de communication sont prévus dans les différents domaines afin de supporter les fédérations dans leurs stratégies d’adaptation du concept cadre à leurs besoins.

Dernière modification le